Evènements

FELICITE

flicit
Réalisé paAlain Gomis
France - 2017 - 2h00 - VOST
Avec Véronique Beya Mputu, Papi Mpaka, Gaetan Claudia
 
Dans le cadre du Festival Africian NDADJE du 29 spt au 1er oct
 
 
Félicité, libre et fière, est chanteuse le soir dans un bar de Kinshasa. Sa vie bascule quand son fils de 14 ans est victime d'un accident de moto. Pour le sauver, elle se lance dans une course effrénée à travers les rues d'une Kinshasa électrique, un monde de musique et de rêves. Ses chemins croisent ceux de Tabu.

"En déplaçant le mythe d’Orphée à Kinshasa, Alain Gomis signe un film musical et dramatique absolument superbe." LES FICHES DU CINÉMA
"Félicité" est magique, parce que Félicité est peut-être un peu magicienne, et aussi parce qu’il n’attribue pas à la magie le pouvoir de tout résoudre." LIBÉRATION
"A l’âpreté de la mise en scène répond un souffle dans la façon de filmer les situations, une humanité dans celle de dépeindre les personnages qui n’entrent jamais en conflit, créent une œuvre forte parsemée d’images et de séquences époustouflantes." STUDIO
 
 
Séance spéciale dans le cadre du 7è Festival africain NDADJE de Barsac
suivie d'une discussion et d'un apéro concert avec le groupe PIXO GOMBO
VENDREDI 29 SEPTEMBRE à 19H30
 
 

LE JEUNE KARL MARX

 jkm
Réalisé par Raoul Peck
France, Allemagne, Belgique - 2017 - 1h58 - VOST partielle
Avec August Diehl, Stefan Konarske, Vicky Krieps


 
 
1844. De toute part, dans une Europe en ébullition, les ouvriers, premières victimes de la “Révolution industrielle”, cherchent à s'organiser devant un “capital” effréné qui dévore tout sur son passage.
Karl Marx, journaliste et jeune philosophe de 26 ans, victime de la censure d’une Allemagne répressive, s’exile à Paris avec sa femme Jenny où ils vont faire une rencontre décisive : Friedrich Engels, fils révolté d’un riche industriel Allemand.
Intelligents, audacieux et téméraires, ces trois jeunes gens décident que “les philosophes n’ont fait qu’interpréter le monde, alors que le but est de le changer". Entre parties d'échecs endiablées, nuits d'ivresse et débats passionnés, ils rédigent fiévreusement ce qui deviendra la “bible” des révoltes ouvrières en Europe : “Le manifeste du Parti Communiste”, publié en 1848, une œuvre révolutionnaire sans précédent.
 
Séance débat Clins d'Oeil
VENDREDI 13 OCTOBRE - 20H45
En présence de :
Jean Quétier, agrégé de philosophie. Il prépare une thèse sur le communisme de Marx à l'université de Strasbourg et il est membre de l’équipe de la Grande Édition Marx Engels (GEME), nouvelle traduction de l'oeuvre intégrale de Marx et Engels. Il a publié en 2016 "Découvrir Marx avec Florian Gulli" aux Éditions Sociales.
Suivi d'un verre et dédicace- signature dans le hall
 
 

PADDINGTON

Paddington
Réalisé par Paul king
GB - 2017 - 1h30 - Version occitane sous-titré français

 
Dans le cadre du Festival Occitan Mascaret de Bordeaux
Tarif unique 4.2€
 
 
Paddington raconte l'histoire d'un jeune ours péruvien fraîchement débarqué à Londres, à la recherche d'un foyer et d'une vie meilleure. Il réalise vite que la ville de ses rêves n'est pas aussi accueillante qu'il croyait. Par chance, il rencontre la famille Brown et en devient peu à peu un membre à part entière.
 
Venez re-découvrir le 1er opus de PADDINGTON avant la suite qui arrivera sur nos écrans en décembre !
 
 
Séance spéciale dans le cadre du 7è Festival Occitan Mascaret de Bordeaux
suivie d'un goûter
DIMANCHE 1 OCTOBRE à 14H30
 
 

LE LAC DES CYGNES

lac sans date
Ballet en 4 actes enregistré à l'Opéra Bastille
Musique : Pitr Ilyitch Tchaikovski
Chorégraphie : Rudolf Noureev
Orchestre de l'Opéra National de Paris
Les Etoiles, les Premiers Danseurs et le Corps de Ballet
 
2h46 plus 1 entracte gourmand
 
 
Puisant aux sources d’anciennes légendes slaves et nordiques où la fatalité survient des mystérieuses forces de la nature, Le Lac des cygnes a créé son propre mythe. Première composition de Tchaikovski pour le ballet, elle est empreinte d’une profonde nostalgie, comme en écho à la propre expérience du compositeur où l’amour rêvé demeure impossible. Cependant, l’œuvre reste incomprise jusqu’à ce que Marius Petipa lui prête sa propre lecture chorégraphique en 1895. Il déploie pour le corps de ballet féminin, avec le concours de Lev Ivanov, de majestueuses figures et donne vie à la danseuse-cygne. Dans la version « freudienne » que Rudolf Noureev imagine pour le Ballet de l’Opéra de Paris en 1984, le prince Siegfried, manipulé par le maléfique Rothbart, se dérobe à la réalité du pouvoir et du mariage pour se réfugier dans les rêves, où lui apparaît un lac magique porteur de l’amour idéalisé. Noureev hisse à la hauteur de l’héroïne le rôle du prince en lui donnant une nouvelle ampleur psychologique et préfère donner à ce chef-d’œuvre du ballet d’action une fin tragique plus harmonieuse avec l’écriture musicale.
 
Présenté par Aurélie Dupont,
Directrice de la Danse de l’Opéra national de Paris

DIMANCHE 5 NOVEMBRE à 15H00
Entracte gourmand offert à chaque séance (en partenariat avec la société Célène située à Haux)
15€ plein tarif
12€ tarif réduit (demandeurs d'emploi, bénéficiaires du RSA, lycéens et étudiants, titulaires d'une carte d'invalidité, familles nombreuses)
60€ : carte d'abonnement pour la saison entière (carte non nominative)
 

LE VENT DANS LES ROSEAUX

Affiche
Film d'animation français d'Arnaud Demuynck
2017 - 1h02 - dès 4/5 ans
 
PRIX DU PUBLIC & PRIX DU JURY LES TOILES FILANTES PESSAC
 
Vendredi 27 octobre à 10h30
 
 
Eliette, une petite fille de huit ans, vit dans un pays où le roi a interdit la musique. Un troubadour venu d’Orient s’y fait confisquer ses instruments. Mais il est peu enclin à la servitude et rencontre Eliette qui a sculpté en cachette une flûte dans un roseau sauvage. Eliette et le troubadour se lient d’amitié. Ensemble ils vont mener le peuple à se libérer de la tyrannie.
Cette histoire donne toute sa tonalité au long métrage Le Vent dans les roseaux (62 minutes) dans lequel La Chouette du cinéma, une présentatrice qui s’adresse aux enfants dans le public, offre cinq aventures autour de la liberté, avec des musiques originales et des héroïnes malicieuses et pleines de ressources.
 

Ces fables, servies par des esthétiques singulières, témoignent du savoir-faire et de l’exigence artistique des réalisateurs. Leur maîtrise des techniques d’animation (papier découpé, dessin, animation par ordinateur), allié à la délicatesse de leur geste participe à bien des égards à la poésie qui se dégage du Vent dans les roseaux. Le soin apporté à l’univers sonore vient parachever la beauté du programme, grâce notamment aux musiques originales qui accompagnent et rythment à merveille les histoires. Le doux son de la flûte qui s’invite dans chaque court métrage crée un fil rouge musical qui apporte une véritable harmonie à l’ensemble. Les parents peuvent sans hésiter emmener leurs enfants découvrir Le vent dans les roseaux. Guidés par la voix douce de la chouette conteuse, les petits cinéphiles en herbe se laisseront aller en toute quiétude à la découverte de ces cinq petites (mais grandes !) histoires, qui délivrent chacune un message plein d’humanité (...) BENSHI

 
Ciné Goutez !
VENDREDI 27 OCTOBRE - 10H30
Préambule musical par Olivier Gearbaud, de la Compagnie Mutine
Accueil dès 10h avec une collation bio offerte
 
 

LA PASSION VAN GOGH

 La Passion Van Gogh
Réalisé par &
Film d'animation  - 2017 - 1h35
 
Prix du public Festival Annecy / Prix du jury Festival Shangai


JEUDI 19 OCTOBRE à 20H45 
Paris, été 1891, Armand Roulin est chargé par son père, le facteur Joseph Roulin, de remettre en mains propres une lettre au frère de Vincent van Gogh, Theo. En effet, la nouvelle du suicide du peintre vient de tomber. Armand, peu enchanté par l’amitié entre son père et l’artiste, n’est pas franchement ravi par sa mission. À Paris, le frère de Van Gogh est introuvable. Le jeune homme apprend alors par Père Tanguy, le marchand de couleurs du peintre, que Theo, visiblement anéanti par la disparition de son frère aîné, ne lui a survécu que quelques mois. Comprenant qu’il a sans doute mal jugé Vincent, Armand se rend à Auvers-sur-Oise, où le peintre a passé ses derniers mois, pour essayer de comprendre son geste désespéré. En interrogeant ceux qui ont connu l’artiste, il découvre combien sa vie a été surprenante et passionnée. Et que sa vie conserve une grande part de mystère.
 
LA PASSION VAN GOGH est le premier long métrage entièrement peint à la main, il a nécessité 7 ans de travail. Grâce au film, les toiles de Vincent Van Gogh prennent vie. Chacun des 62 450 plans est une huile peinte à la main par 90 artistes professionnels venus de toute l’Europe, et même du monde entier. Un film monumental donc, qui époustoufle de prime abord, puis nous embarque très vite dans une histoire haletante, construite comme un thriller sur le mythe de la mort de Van Gogh. Pour une fois le label galvaudé s'impose absolument : un chef d’œuvre de l'animation, récompensé par le prix du public au festival d'Annecy et par le grand prix à celui de Shanghai.
 
Séance Ciné-conférence
JEUDI 19 OCTOBRE - 20H45
Précédé d'une conférence de Philippe Araguas, Professeur émérite d'histoire de l'art